Église anglicane du Québec (religion)

Un article de la Mémoire du Québec (2020).

  • Éphémérides -


1534 Fondation de l'Église anglicane par Henry VIII qui avait décidé de soustraire l'Église catholique d'Angleterre à l'autorité du pape Clément VII et de la placer sous l'autorité directe de la Couronne britannique ; c'est donc le roi ou la reine de Grande-Bretagne qui est le chef temporel de l'Église anglicane.
1549 Première publication du Book of Common Prayer mis au point par l'archevêque de Canterbury, le chef spirituel de l'Église anglicane ; il fixe la liturgie en remplaçant le latin par l'anglais.
1559 La reine Élizabeth I d'Angleterre fixe la liturgie et promulgue une édition du Book of Common Prayer.
1563 La doctrine anglicane est codifiée dans Trente-neuf articles ; elle définit le rôle de la Couronne britannique et la hiérarchie du sacerdoce.
1578 (2 septembre) Première célébration d'un office anglican dans le Canada à Iqualuit lors de l'expédition de Martin Forbisher.
1689 Jacques II, catholique et autoritaire, est chassé du trône d'Angleterre. L'Acte de tolérance accorde la liberté de conscience aux protestants de toutes tendances, mais laisse aux Anglicans le monopole politique.
1698 Fondation de la Society for Promoting Christian Knowledge.
1701 Fondation de la Society for the Propagation of the Gospel comme rolongement de la Society for Promoting Christian Knowledge.
1760 Le révérend John Ogilvy est chargé d'organiser la communauté protestante de Montréal.
1760-1821 Les exercices religieux se tiennent dans la chapelle de l'Hôtel-Dieu, rue Saint-Paul, puis dans la chapelle du Couvent des récollets, rue Notre-Dame, et enfin dans une église des jésuites, rue Saint-Jacques, réquisitionnée par le gouvernement britannique.
1787 Création du diocèse anglican de Nouvelle-Écosse, le premier diocèse anglican d'Amérique-du-Nord.
1793 Fondation du diocèse de Québec par Mgr Jacob Mountain.
1810 Le Gouverneur du Canada abandonne l'idée de convertir les Québécois au protestantisme.
1821 Construction de l'église anglicane Christ Church sur la rue Saint-Jacques à Montréal.
1831 La population du Bas-Canada compte 403 000 catholiques, 34 000 anglicans, 15 000 membres de l'Église d'Écosse, 7 000 méthodistes et 107 Juifs.
1836 (14 février) Mgr George Jehoshaphat Mountain est nommé évêque coadjuteur de Québec responsable de Montréal.
1850 Détachement du diocèse anglican de Montréal de celui de Québec et intronisation de Mgr Francis Fulford comme premier titulaire du diocèse de Montréal.
1856 Incendie de la cathédrale Christ Church de 1821.
1856-1860 Les offices religieux sont célébrés dans une église de la rue Gosford.
1859 Ouverture de la cathédrale Christ Church, rue Sainte-Catherine, entre les rues University et Union.
1860 Le prince de Galles (qui deviendra le roi Edwatd VII) visite la cathédrale Christ Church lors de son périple au Canada.
1867 Inauguration officielle de la cathédrale Christ Church de Montréal par Mgr Francis Fulford ; les évêques anglicans du Vermont, du Maine, de l'Illinois et de la Virginie participent à la cérémonie.
1910 (1 mai) Consécration de l'église St.Cuthbert par l'évêque John Cragg Farthing ; l'église est située à l'angle des rues Beaumont et King Edward (avenue du Parc) à Montréal.
1927 Construction de l'église St. Luke à l'angle de la rue Holt et de la 8ième Avenue dans l'arrondissement Rosemont-Petite-Patrie de Montréal.
1960 Le diocèse anglican de Montréal compte plus de 90 000 paroissiens.
1976 (30 novembre) Après un débat acrimonieux, l'Église anglicane du Canada ordonne six femmes comme ministres du culte, les premières au Canada où, jusque-là, seuls des hommes étaient appelés à exercer le ministère religieux protestant.
1979 Le diocèse anglican de Montréal compte 148 prêtres, 80 paroisses, 141 congrégations et 42 000 paroissiens. Le Collège des évêques anglicans du monde permet à des homosexuels de devenir ministres du culte, mais leur interdit les rapports sexuels.
1986 L'archevêque anglican de Toronto suspend deux diacres lesbiennes qui avaient avisés leur congrégation qu'elles étaient mariées et que l'une d'elles était enceinte par insémination artificielle.
1993 Le synode des évêques anglicans du monde entier accepte avec deux voix de majorité que les femmes puissent devenir ministre anglican.
1997 L'Église anglicane de Brirish Columbia approuve l'intention du Gouvernement provincial de reconnaître les unions entre conjoints du même sexe pour ce qui est la garde, l'accès et l'entretien des enfants. Les évêques anglicans du Canada s'excusent auprès des gays et lesbiennes pour le préjudice et l'oppression dont ces derniers ont été victimes, mais ne vont pas jusqu'à accepter de bénir les unions entre personnes du même sexe.
1998 Les évêques anglicans du monde entier adopte une résolution décrétant que la pratique homosexuelle est contraire aux Saintes écritures.
2000 Le diocèse anglican de Montréal compte moins de 20 000 fidèles.
2001 Selon Statistique Canada, la religion anglicane compte 85 475 adhérants au Québec.
2002 L'île de Montréal compte 7 paroisses anglicanes : Christ Church cathedral, St. John the Evangelist, St. George, St. James the Aposle, St. Matthias, St.Stephen et Church of the Advent. À la suite de plusieurs années de pressions en ce sens par les paroisses des environs de Vancouver, l'évêque anglican de NewWestminster (British Columbia), Michael Ingham, permet aux ministres sous sa compétence de bénir les unions entre conjoints du même sexe ; cette décision, la première au Canada, s'attire le mépris de l'archevêque de Canterbury, George Carey.
2003 L'Église épiscopalienne, la branche américaine de l'Église anglicane, élit un homme ouvertement gay comme évêque du New Hampshire ; les évêques conservateurs africains et asiatiques expriment leur désapprobation pour ce geste. (30 janvier) Démolition de l'église St. Luke pour faire place à un édifice d'appartements domiciliaires.
2004 Le diocèse anglican de Montréal compte 70 prêtres, 73 paroisses, 117 congrégations et 17 600 paroissiens. Un panel international de théologiens anglicans demande un moratoire sur la bénédiction des unions de conjoints du même sexe et sur l'ordination de gays et lesbiennes au clergé ; le panel demande aux églises canadiennes et américaines de s'excuser pour leurs actions en ce sens. Le Synode général tenu à St. Catharines, Ontario, diffère jusqu'à 2007 l'adoption d'une proposition en cinq parties qui permettrait aux diocèses le droit de décider pour leur compétence en matière de reconnaissance des unions entre personnes du même sexe ; le synode affirme 'the integrity and sanctity of committed adult same-sex relationship'. Le diocèse de Niagara, Ontario, adopte une résolution qui sanctionne la bénédiction d'unions entre personnes du même sexe, mais l'évêque Ralph Spence y appose son veto.
2007 Une assemblée de tous les évêques anglicans du monde tenue en Tanzanie demande à l'Église épiscopalienne des États-Unis de banir les gay du clergé et de ne pas bénir des unions entre personnes du même sexe avant le 30 septembre 2007 ou de subir l'expulsion de l'Église anglicane. (24 juin) Après avoir adopté une déclaration indiquant que la bénédiction des unions entre personnes du même sexe était compatible avec la doctrine fondamentale établie 500 ans auparavant, l'Église anglicane du Canada refuse que ses ministres bénissent de telles unions ; la proposition faite lors du synode tenu à Winnipeg (Manitoba) nécessitait une triple majorité pour être adoptée : les laïcs ont voté en faveur (78 à 59), le clergé a voté en faveur (63 à 53), mais les évêques ont voté contre (19 à 21).

Le territoire de la province ecclésiastique du Canada comprend les diocèses anglicans de Montréal, Québec, Nouvelle-Écosse, Île-du-Prince-Edward, Fredericton et Newfoundland and Labrador.

  • Évêques du diocèse anglican de Québec


1793-1825Mountain, Jacob
1826-1837Stewart, Charles James
1837-1863Mountain, George Jehosaphat
1863-1869Williams, James William
 Farthing, John
 Matthews, Timothy
1990-Stavert, Bruce





  • Évêques du diocèse anglican de Montréal


1850-1868Fulford, Francis
1869-1878Oxenden, Ashton
1878-1906Bond, William Bennett
1906-1909Carmichael, James
1909-1939Farthing, John Cragg
1939-1963
1963-1975Maguire, Kenneth
1975-Hollis, Reginald
 Hutchison, Andrew
2004-Clarke, Barry Bryan





Christ Church (1857-1860) ; 635, rue Sainte-Catherine Ouest ; cathédrale anglicane ; style gothique-romantique ; inspirés de ceux de la paroisse Snettisham du comté de Norfolk en Angleterre, les plans sont de Frank Wills, architecte d'Angleterre, et de Thomas S. Scott qui remplace Wills décédé ; la cathédrale mesure 24 m en façade sur la rue Sainte-Catherine, sur 62 m de profondeur ; la croix du clocher s'élève à près de 70 m du sol ; la flèche originale en pierre a été démantelée en 1927, puis reconstruite en aluminium en 1939 comme copie de l'originale selon des plans de G. A. Ross et Robert H. Macdonald ; vitraux de William Morris ; orgue (3 claviers, 41 jeux) à traction mécanique de Karl Wilhelm (1981) ; en 1987, pour permettre de creuser l'espace qui servirait aux Promenades de la Cathédrale, une dalle de béton armé construite sous l'église et appuyée sur des piliers d'acier ancrés dans le roc la supporta pendant les neuf mois que durèrent les travaux d'excavation ; son vieux presbytère (néogothique, 1876) fut démonté pierre par pierre pendant les travaux de construction des Promenades et de l'édifice des Coopérants, puis reconstruit intégralement selon le plan originel ; monument haut de 15 m érigé en l'honneur de Mgr Francis Fulford, premier évêque anglican de Montréal et premier archevêque anglican du Canada ; classée monument historique en 1988.

  • Bibliographie -


Profils des principaux groupes religieux du Québec (Les Publications du Québec, 1995).

Publicité

(Annonces .)
Outils personels