Borden (Robert Laird)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de loi (avocat) né en 1854 à Grand-Pré (Nouvelle-Écosse, Acadie).

Député du Parti conservateur du Canada-PCC à la Chambre des communes-Cdesc (1896-1921).
Chef du Parti conservateur du Canada (1901-1921).
Chef de l'Opposition officielle du Canada (1901-1911).
Premier ministre du Canada (10 octobre 1911- 10 juillet 1920).
Provoque l'élection générale de 1911 et défait les libéraux de Wilfrid Laurier sur le traité de réciprocité commerciale que celui-ci avait négocié avec les États-Unis.
Sous son gouvernement, la conscription est imposée afin d'augmenter la participation du Canada à l'effort de guerre en Europe, la Loi des mesures de guerre est adoptée, les premiers impôts directs sont perçus par le gouvernement fédéral, la Canadian Northern Railway, ancêtre du Canadien National, est nationalisée et le Canada obtient de l'Angleterre un nouveau statut international autonome qui lui permet de contresigner le Traité de Versailles sous sa propre autorité et de siéger comme membre permanent de la Société des Nations.
Chancelier de la McGill University (1918-1920).
Décès en 1937 à Ottawa (Ontario).

  • Distinctions -


L'avenue Borden et la place Borden de Montréal honorent sa mémoire de Montréal honore sa mémoire.


  • Crédits -


Les rues de Montréal - Réoertoire historique (Ville de Montréal, Méridien, 1995)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)