Grant (William)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

  • Homme d'affaires (commerce de gros, blé, farine, fourrures, pêches et propriété foncière) né en 1744 à Blairfindy (Écosse).

Père de la lignée Grant/Fleury d'Amérique.
Épouse Marie-Anne-Catherine Fleury d'Eschambault, veuve de Charles-Jacques Le Moyne de Longueuil, à Montréal en 1770 ; de cette union est issu Charles William Grant.
Par son mariage, il devient propriétaire d'une partie de la seigneurie de Jolliet (110) qu'il vend à Gabriel-Elzéar Taschereau en 1781.
Conseiller au Conseil législatif de Québec-CLC (1777-1791).
Député du Parti des bureaucrates-PB de la Haute-Ville-de-Québec à la Chambre d'assemblée du Bas-Canada-CABC (1792-1800 et 1804-1805).
À son décès, il possédait la seigneurie de Aubert-Gallion (114), la seigneurie de Beaulac (partie de 120), la seigneurie de Rivière-David, la moitié de la seigneurie de l'île Anticosti (184), la moitié de la seigneurie de Mingan (183a), un tiers de la seigneurie de Mille-Vaches (139), des petites parties de la seigneurie de Saint-Paul-du-Labrador (183j), de la seigneurie de Saint-Joseph-de-la-Nouvelle-Beauce (112) et de la seigneurie de Deschambault (37) ainsi que 45 000 acres de terrain dans les cantons de Grantham, Granby, Milton, Clifton et Barford.
Décès en 1805 à Québec.

  • Crédits -


Dictionnaire des parlementaires du Québec 1792-1992 (Les Presses de l'Université Laval à Québec, 1993)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)