McGee (Thomas D'Arcy)

Un article de la Mémoire du Québec (2019).

Publicité

(Annonces   .)
  • Homme de lettres (journaliste, poète) né en 1825 (13 avril 1825) à Carlingford (Irlande).

Études à l'école primaire catholique de Wexford, Irlande, et au McGill College (droit, 1861).
Débarque à Boston en 1842 où il est employé comme assistant éditeur par le journal The Boston Pilot dirigé par Patrick Donahoe.
Retourne en Irlande où il est impliqué dans la Irish Confederation et la rébellion des Young Irelanders en 1848 ; la revue Shamrock Leaf, de la Irish Canadian Cultural Association of New Brunswick, raconte que, accusé en 1848 de haute trahison à la suite de désordres survenus en Irlande, McGee est condamné à la pendaison en même temps que 8 autres jeunes Irlandais ; la reine Victoria commue leur sentence en une déportation à vie en Australie. il est alors l'objet d'un mandat d'arrêt ; il fuit l'Irlande et vogue vers les États-Unis.
À New York, il fonde et rédige le journal The Nation.
Émigre à Boston en 1852 où il rédige le journal The American Celt, puis émigre à Montréal en 1857.
Le 25 mai 1857, il fonde le journal journal New Era qui prône le nationalisme politique et culturel et envisage l'indépendance du Canada.
Député de Montréal-Ouest à la Chambre d'assemblée du Canada-Uni (1858-1867).
Ministre de l'Agriculture, de l'Immigration et des statistiques dans le gouvernement de George Brown (1858).
Expulsé le 27 janvier 1867 de la St. Patrick Society qui le considère comme traître à l'endroit des Irlandais.
L'un des Pères de la Confédération.
Député libéral-conservateur de Montréal-Ouest à la Chambre des communes-Cdesc (1867-1868).
Ministre de l'Agriculture dans le gouvernement Macdonald-Cartier (1863-1866).
Assassiné à Ottawa le 7 avril 1868
Ennemi juré des Féniens, l'un d'entre eux, James Patrick Whelan, est reconnu coupable de l'avoir assassiné le 7 avril 1868, à l'entrée de la maison de chambre où il habitait, rue Sparks près du Parlement du Canada à Ottawa ; McGee avait publié dans le quotidien The Gazette, une liste d'Irlandais radicaux ayant leurs entrées dans les syndicats et soupçonnés d'être des Féniens.
Whelan est pendu le 11 février 1869.
McGee est inhumé dans le caveau familial du cimetière Notre-Dame-des-Neiges de Montréal où sa sépulture est entretenue par la St. Patrick Society.
En 2005, l'arme qui a tué McGee est vendue au prix de 105 000 $Can au Musée canadien des Civilisations.
En 2011, une biographie de McGee écrite par David Wilson soulève un doute sur la culpabilité de Whelan ; selon lui, il y a une possibilité que le Fénien James Kinsella, l'un des compagnons de Whelan, aurait effectivement tiré la balle qui a tué McGee.
Le 19 juin 2012, McGee redevient membre (à titre posthume) de la St. Patrick Society.

  • Distinctions -


Le nom de la rue D'Arcy-McGee de Montréal honore sa mémoire comme celui de la circonscription électorale de D'Arcy-McGee sur l'île de Montréal.

  • Bibliographie -


Thomas D'Arcy McGee, Vol I (biographie, David A. Wilson, McGill-Queen's University Press, 2008)
Thomas D'Arcy McGee, Vol II (biographie, David A. Wilson, McGill-Queen's University Press, 2011)
Dictionnaire des parlementaires du Québec (Les Presses de l'Université Laval,1993)
The Gazette (12 janvier 2013, page B5, Opinion, John Kalbfleisch)
Blood on The Moon (théâtre)

Outils personels

Publicité

(Annonces   .)